C’est juste en ligne

Accueil » Projets » C’est juste en ligne

– 2021-2022 –

En 2019, l’ONU rapportait qu’un·e jeune sur trois aurait été victime de cyberintimidation dans le monde (UNESCO, 2019, p.17). Cela amena la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à instaurer un an plus tard la Journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire en novembre (Dumont, 2021).

Le son de cloche est le même autour du globe : l’organisme français e-Enfance a recensé une hausse de 57% des cyberviolences pendant le confinement lié au virus de la COVID-19 (Dumont, 2021). En l’espace de deux ans, le Québec a adopté plusieurs mesures sanitaires : nous avons passé plus de 393 jours en confinement et fermé toutes les écoles de la province à deux reprises (Carbasse, 2022). Pourtant, très peu de données statistiques existent sur les cyberviolences qu’ont expérimenté les élèves du secondaire, avant ou pendant la pandémie actuelle. 

Objectif du projet

Notre projet C’est juste en ligne veut pallier le manque de données mesurant l’impacts des cyberviolences et d’initiatives en allant à la rencontre des adolescent·e·s, une école à la fois. Nous souhaitons créer des ressources libres de droit et ouvertes, soutenues par la recherche, impliquant la communauté, pour être mieux informé·e·s sur la cyberviolence et sur les manières d’y réagir. Pour le pilote du projet, nous avons choisi de concentrer nos efforts sur la ville de Laval, puisqu’entre 2016 et 2017, près de 40% des jeunes lavallois·e·s ont expérimenté de la violence soit sur le chemin de l’école ou en ligne (Portrait sociodémographique et de santé, 2021, p.164).

Les étapes

  1. Évaluation des besoins et consultations
    Nous rencontrons et recueillons les réponses d’un échantillon d’ados de 12 à 17 ans, d’intervenant·e·s auprès des jeunes (professeur·e·s, travailleur·se·s sociaux·les), de chercheur·se·s et de parents. Nous dressons un portrait de la connaissance, la compréhension et l’expérience des cyberviolences pour cette tranche d’âge.
  2. Développement d’outils et de ressources
  3. Développement d’ateliers interactifs pour les élèves, les parents et les enseignant·e·s

Besoin de plus d’informations sur le projet ?

Nos partenaires

logo des Bibliothèques de Laval

Ce projet est financé par CIRA.

Logo CIRA - Canadian Internet Registration Authority